“La culture est un outil de liberté » Juan Manuel Sánchez Gordillo

Juan Manuel Sánchez Gordillo, le maire de la célèbre commune andalouse Marinaleda, est en visite actuellement au Venezuela.

_mg_3378eg1337041342.jpg

Cara­cas, 14 Mai.

Le maire de la pro­vince de Mari­na­le­da en Anda­lou­sie (Espagne), Juan Manuel Sán­chez Gor­dillo, en visite actuel­le­ment au Vene­zue­la, a décla­ré que la culture est l’ou­til de liber­té qu’il applique dans ses poli­tiques révo­lu­tion­naires, afin de vaincre le pou­voir média­tique des médias de com­mu­ni­ca­tion espa­gnols.

En marge du forum Une expé­rience anti­ca­pi­ta­liste pour le débat, qui a eu lieu ce lun­di 14 mai à Cara­cas, le maire anda­lous a par­ta­gé sa réflexion sur l’im­por­tance de l’ac­ces­si­bi­li­té cultu­relle et com­mu­ni­ca­tion­nelle pour les peuples, à tra­vers des pro­po­si­tions alter­na­tives qui puissent per­mettre au peuple de s’é­man­ci­per des médias capi­ta­listes.

“En Espagne il y a cinq mul­ti­na­tio­nales qui dominent tous les médias ; pour contrer cela à Mari­na­le­da nous avons créé des sta­tions de radios, de télé­vi­sions, nous avons éga­le­ment éten­du les com­mu­ni­ca­tions en fai­sant béné­fi­cier la popu­la­tion d’un ser­vice Wifi gra­tuit”, a‑t-il expli­qué.

Depuis les poli­tiques cultu­relles por­tées par la muni­ci­pa­li­té, le maire a sou­li­gné le tra­vail réa­li­sé pour amé­lio­rer la qua­li­té de vie de ses conci­toyens.
“Nous avons ouvert des espaces spor­tifs, des expo­si­tions ciné­ma­to­gra­phiques, nous pro­mou­vons notre folk­lore, nous orga­ni­sons des soi­rées de théâtre et nous ren­for­çons les croyances de notre peuple, sans aucun coût ».

Par­mi les dif­fé­rentes fes­ti­vi­tés repré­sen­ta­tives de Mari­na­le­da, sou­li­gnons aus­si la créa­tion de la Semaine Cultu­relle Alter­na­tive, une option dif­fé­rente à la célé­bra­tion de la Semaine Sainte, à tra­vers des repré­sen­ta­tions artis­tiques et autoch­tones qui offrent une dis­trac­tion plus plu­rielle à tous les habi­tants de la région anda­louse.

Citons aus­si la célé­bra­tion du «  Dimanche Rouge », jour­née lors de laquelle auto­ri­tés et voi­si­nage tra­vaillent en com­mun pour réa­li­ser le tra­vail de net­toyage de la loca­li­té. “Nous fai­sons les choses de cette manière, et cette manière est notre lutte », a‑t-il sou­li­gné.

Juan Manuel Sán­chez Gor­dillo, est le maire du vil­lage de Mari­na­le­da depuis plus de 32 ans . Il y applique les poli­tiques socia­listes révo­lu­tion­naires qu’il défend depuis la gauche com­ba­tive espa­gnole.

Il est actuel­le­ment en visite au Vene­zue­la, où il res­serre des liens stra­té­giques et idéo­lo­giques avec les mili­tants de la gauche véné­zue­lienne.

_mg_3359eg1337041341.jpg

_mg_3374eg1337041341.jpg

_mg_3422eg1337041342.jpg

_mg_3514eg1337041346.jpg

Tra­duc­tion Julie Jaros­zews­ki pour ZIN TV

Source : http://www.avn.info.ve/contenido/juan-manuel-sánchez-gordillo-quotla-cultura-es-una-herramienta-libertadquot