Venezuela : intervention à l’Assemblée Nationale de la députée Bolivarienne Blanca Eekhout

Maria Corina Machado (opposition) démasquée...

Vene­zue­la : inter­ven­tion à l’As­sem­blée Natio­nale de la dépu­tée Boli­va­rienne Blan­ca Eekhout

Pour voir la vidéo

Lors de l’au­dience des ministres, ce jeu­di 24 Février, au Par­le­ment et après l’in­ter­ven­tion de la dépu­tée de l’op­po­si­tion Maria Cori­na Macha­do ou elle a décla­ré : “Vous êtes des com­mu­nistes qui veulent nous impo­ser une dic­ta­ture, nous croyons en la jus­tice et la liber­té”, la vice-pré­si­dente de l’As­sem­blée Natio­nale, Blan­ca Eekhout, l’a trai­té d’hy­po­crite en rap­pe­lant sa visite en 2005 à l’an­cien pré­sident amé­ri­cain, George W. Bush.Image_1-34.png

Blan­ca Eekhout ajoute : “Il est hon­teux que ceux qui se sont assis à la même table du plus grand assas­sin de cette pla­nète, qui a pro­vo­qué l’in­va­sion et tua un peuple sans défense, viennent ici pour nous par­ler de soli­da­ri­té et de pré­oc­cu­pa­tion pour les pauvres… hypo­crite, bande d’hy­po­crites !” Elle s’a­dres­sa à tout le groupe de l’op­po­si­tion, qui s’op­pose non seule­ment à la majo­ri­té révo­lu­tion­naire, mais aus­si au pro­ces­sus boli­va­rien.

« Ces mes­sieurs qui font par­tie de la bourse et qui ont dû fer­mer par après, de nom­breux spé­cu­la­teurs, escrocs, ces mes­sieurs font par­tie de la banque, leurs familles, tous sont liés, il est vrai qu’ils sont liés, mais n’es­sayez pas de nous vendre une repré­sen­ta­ti­vi­té du peuple véné­zué­lien, des gens que vous avez pillé ! “.

Elle rap­pe­la aus­si :
« Dans ce pays en deux jours on a tué 30 000 citoyens, dit-elle en réfé­rence au Cara­ca­zo ‑1989 -,« ils les ont tués, ils sont res­pon­sables de l’im­po­si­tion du modèle néo­li­bé­ral qu’ils ont impo­sé, et ensuite ils vont s’as­seoir à la Mai­son Blanche, avec le père du néo­li­bé­ra­lisme, dit-elle en réfé­rence claire à Maria Cori­na Macha­do ..

Elle pour­suit : “nous sommes en train de vaincre parce qu’ils sont ici dans l’As­sem­blée Natio­nale, parce qu’ils n’ont pas réus­si le coup d’É­tat, et n’ont pas pu détruire notre éco­no­mie avec la grève du pétrole, et nous conti­nuons dans une démo­cra­tie ! Alors que par­tout le capi­ta­lisme s’é­croule dans le monde, nous nous avons un pro­jet, c’est le Simon Boli­var qui garan­tit notre sou­ve­rai­ne­té.”

Maria Cori­na, qui avait été vive­ment féli­ci­té par ses com­plices, est res­tée raide sur sa chaise. Avec des poses très soi­gnées, des petits yeux, son éter­nel cos­tume blanc ne l’au­ront pas ser­vie. Elle a été démas­quée.

Juste avant, elle avait évo­qué les quelques jours qui man­quaient au pré­sident Cha­vez pour quit­ter le gou­ver­ne­ment. Blan­ca lui a rap­pe­lé que ce sont les jours qui res­tent avant que le com­man­dant soit rati­fié à nou­veau par le peuple véné­zué­lien.

Tra­duc­tion Zin TV

Source : http://www.aporrea.org/actualidad/n175725.html

machado_bush.jpg
Maria Cori­na Macha­do & W. Bush