Aux Confins

Un pro­jet réa­li­sé grace à la col­la­bo­ra­tion du per­son­nel soi­gnant et des direc­tions de :

Sénior Mon­tes­so­ri ASBL

Les Jar­dins de scail­mont à Manage

La mai­son Sans-sou­cis à Bas­togne

La clo­sière à Wavre

La mai­son Anne Syl­vie Mou­zon à Saint-Josse-ten-Noode

Une réa­li­sa­tion ZIN TV, dans le cadre de la PVLS — Per­ma­nence vidéo des luttes sociales, un ate­lier vidéo mené en col­la­bo­ra­tion avec le GSARA.

Avec :

Avec Mireille Hen­naut, Maria Van Camp, Léonce Lefrant, Gina Sal­vi
Ber­na­dette Gil­let, Marie-Thé­rèse Leo­nard, Willy Dev­lees­chou­wer
Yvette Mayne, Charles Schoufs, Jean Kess­ler.

 

 

Qui sont-ils, ces habi­tants des mai­sons de repos ? Que pensent-ils ? Com­ment vivent-ils ce confi­ne­ment qui n’en finit pas ?

Aux confins : les vieux et les vieilles prennent la caméra

On a beau­coup par­lé d’eux, sur­tout quand on comp­tait les morts. Au cœur de la pan­dé­mie de COVID-19, les médias égrai­naient le nombre de décès quo­ti­dien, et puis venait celui des vic­times en mai­sons de repos. Comme si les homes héber­geaient des femmes et des hommes d’une autre espèce, iso­lés du com­mun des mor­tels.

Sou­vent sujets de repor­tages dans les médias, on les a vus aus­si, de temps en temps, mais de très loin. Par la fenêtre ou au fond d’une cour. Ou bien lors de la fête des mères, quand les vieilles dames ten­taient vai­ne­ment de sou­rire à leurs enfants et petits enfants, de l’autre côté de la paroi de plexi­glas.

Par contre, on les a très peu enten­dus, les habi­tantes et habi­tants des mai­sons de repos. Ils ont pour­tant été tou­chés de plein fouet par la crise sani­taire. Un rap­port de Méde­cins sans fron­tières estime que 64% des décès dus au Covid-19 (à savoir 9731 au total en Bel­gique), ont eu lieu en mai­sons de repos (ou de soins). Et sur ces décès (6200), envi­ron 4900 ont eu lieu au sein même de ces struc­tures, dans des condi­tions par­fois effroyables.

Mais qui sont-ils, ces habi­tants des homes ? Que pensent-ils ? Com­ment vivent-ils ce confi­ne­ment qui n’en finit pas ?

Pour ce film « Aux confins », les vieilles et les vieux ont pris la camé­ra. En juin 2020, ils ont fil­mé leur quo­ti­dien en mai­sons de repos avec luci­di­té et humour. Ils racontent les heures qui passent dans un uni­vers qui s’est brus­que­ment refer­mé sur eux, leurs inquié­tudes et leurs sou­ve­nirs.

EN LIEN :