L’or gris

FR - 8 min 20

Une réa­li­sa­tion ZIN TV en par­te­na­riat avec EPSU

Les tra­vailleurs des groupes pri­vés Orpéa et Korian nous alertent sur le scan­dale de la mar­chan­di­sa­tion de la fin de vie, une manne pro­met­teuse aus­si appe­lée “l’or gris”.

En 1989, le doc­teur Marian ouvrait sa pre­mière mai­son de retraite et quelques 33 ans plus tard, il figure dans le clas­se­ment des 500 plus grandes for­tunes de France.

Durant cette tren­taine d’années, la crois­sance a été assu­rée par des créa­tions et des rachats d’établissements en Europe puis dans le monde entier.

Coté en bourse en 2002, le groupe Orpéa est aujourd’hui numé­ro un en Europe pour la prise en charge de la vieillesse et de la dépen­dance.  Ain­si, les béné­fices sont en constante pro­gres­sion, ali­men­tant de géné­reuses dis­tri­bu­tions de divi­dendes aux actionnaires.
Le cours de l’action en Bourse connait des envo­lées, assu­rant de juteuses plus values aux spéculateurs.

Mais toutes ces géné­ro­si­tés ont un coût éle­vé, finan­cé par des éco­no­mies sur le per­son­nel et une dégra­da­tion de la qua­li­té des soins des résidents.

Des mou­ve­ments de grève déclen­chés en France et en Bel­gique depuis 2015 tra­duisent la mau­vaise qua­li­té du cli­mat social.

De même, la mobi­li­sa­tion des famille de rési­dents a révé­lé de graves dys­fonc­tion­ne­ments dans cer­taines mai­son de repos, met­tant en cause la sécu­ri­té des patients.

Avi­di­té des action­naires ou Pres­ta­tions de qua­li­té : il faut choisir !!

EN LIEN :