Michel Chossudovsky : “Les états-unis se centrent sur la Libye et écartent les abus commis dans les autres pays”

Des avions sans pilotes assassinent 40 civils au Pakistan.

Michel Chos­su­dovs­ky : “Les états-unis se centrent sur la Libye et écartent les abus com­mis dans les autres pays”

Des avions sans pilotes assas­sinent 40 civils au Pakis­tan

dimanche 20 mars 2011

Image_15.pngMichel Chos­su­dovs­ky est le Direc­teur du Centre de recherche sur la mon­dia­li­sa­tion à l’université d’Ottawa (Cana­da). Edi­teur du site mul­ti­lingue Mon­dia­li­sa­tion (http://mondialisation.ca/). Der­nier ouvrage publié en fran­çais : Mon­dia­li­sa­tion de la pau­vre­té et nou­vel ordre mon­dial.

“Pour­quoi tout l’accent est-il mis sur la Libye alors que d’autres atro­ci­tés, dont on dit qu’elles sont pires, ont lieu dans d’autres pays ?” se demande le direc­teur du Centre d’Investigation sur la Glo­ba­li­sa­tion de Mont­réal.

La Libye a décla­ré un ces­sez-le-feu après le vote de l’ONU qui auto­ri­sait une zone d’exclusion aérienne et l’usage de “tous les moyens néces­saires” pour empê­cher que le gou­ver­ne­ment attaque son peuple. Cepen­dant la mesure ne fait rien pour com­battre la vio­lence au Bah­rein, au Yémen ou dans d’autres pays.

Tan­dis que les pro­chaines mesures appa­raissent incer­taines en Libye, de récentes attaques d’avions sans pilote au Pakis­tan ont tué 40 civils et au moins 50 per­sonnes ont été tuées quand les forces de sécu­ri­té du Yémen ont ouvert le feu contre des mani­fes­tants anti-gou­ver­ne­men­taux, après les prières musul­manes.

En Côte d’Ivoire 30 per­sonnes ont éga­le­ment été assas­si­nées lorsque des hommes armés loyaux au lea­der Laurent Gbag­bo, ont bom­bar­dé un mar­ché dans la capi­tale com­mer­ciale de la nation.

L’ONU a qua­li­fié les abus au Bah­rein de “ter­ribles et illé­gaux” mais ce régime sou­te­nu par les états-unis conti­nue à mener une répres­sion contre les mani­fes­tants anti-gou­ver­ne­men­taux sans res­tric­tions de la part de gou­ver­ne­ments étran­gers.

Michel Chos­su­dovs­ky, direc­teur du Centre d’Investigation sur la Glo­ba­li­sa­tion de Mont­réal, au Cana­da, a dit que le sys­tème est plein de “deux poids, deux mesures”.


“Ils ont assas­si­né plus d’un mil­lion de per­sonnes en Irak, ils ne peuvent pas dire qu’ils vont défendre des civils. C’est une stu­pi­di­té abso­lue”
, a‑t-il dit.

“La situa­tion au Bah­rein est très, très grave. La cin­quième flotte US s’y trouve et n’est pas inter­ve­nue, ils laissent tout faire”, a ajou­té Chos­su­dovs­ky.

Il a expli­qué que les pays du Golfe, dont l’Arabie Saou­dite, font par­tie de la coa­li­tion qui tra­vaille avec l’Occident, for­te­ment appuyée par les états-unis, et que ce type de pays est uti­li­sé par la coa­li­tion pour faire le “sale bou­lot” dans la région.

“Ce que l’opinion publique doit com­prendre, c’est que nous sommes au bord d’un théâtre de guerre de qua­trième géné­ra­tion dans le nord de l’Afrique”, a affir­mé Chos­su­dovs­ky. “Cela signi­fie une inter­ven­tion mili­taire, et cela signi­fie la guerre, et cela signi­fie des vic­times civiles”.

Source/ RT / Cor­reo del Ori­no­co