Occupation de la direction générale des affaires économiques et financières de l’UE : Arrestation d’une trentaine d’activistes

Dans le cadre des mobi­li­sa­tions euro­péennes « For a Euro­pean Spring » et après « le tour gui­dé contre l’aus­té­ri­té » d’hier, la direc­tion géné­rale des affaires éco­no­miques et finan­cières de l’U­nion euro­péenne a été occu­pée par 150 acti­vistes venus de dif­fé­rents pays euro­péens (Alle­magne, Ita­lie, France, Bel­gique…).

Après une mise en scène de la remise du prix de l’aus­té­ri­té à Mar­co Buti (direc­teur de la DG FIN), les mani­fes­tants ont occu­pé le bâti­ment en chan­tant et en dan­sant sous les slo­gans « Occu­py Troï­ka », « Troï­ka Dégage » ! Une assem­blée popu­laire a été orga­ni­sée à l’in­té­rieur où cha­cun pou­vait expli­quer en quoi consiste les mesures d’aus­té­ri­té dans son pays et quelles mobi­li­sa­tions ont lieu pour y résis­ter. Le dra­peau de l’U­nion euro­péenne flot­tant sur le bâti­ment a été rem­pla­cé par le dra­peau « For a Euro­pean Spring ». Il s’a­gis­sait donc bien d’une action poli­tique, sym­bo­lique et paci­fique.

Alors que tout se pas­sait dans une ambiance fes­tive, la police est inter­ve­nue et a pro­cé­dé à des arres­ta­tions. Au moment où est rédi­gé ce com­mu­ni­qué, sur la cen­taine de mani­fes­tants arrê­tés puis relâ­chés direc­te­ment, une tren­taine de per­sonnes d’Al­le­magne, de Bel­gique, de France ont été arrê­tées. De nou­veau face à la liber­té d’ex­pres­sion, à la volon­té de résis­tance des peuples et à leur créa­ti­vi­té, la répres­sion poli­cière est de mise. Nous condam­nons ces arres­ta­tions.

La direc­tion géné­rale des affaires éco­no­miques et finan­cières de l’U­nion euro­péenne rap­porte au com­mis­saire euro­péen la situa­tion finan­cière des États membres. Ces rap­ports servent de base pour l’ap­pli­ca­tion des mesures d’aus­té­ri­té par la troï­ka (Com­mis­sion euro­péenne, Fonds moné­taire inter­na­tio­nal, Banque cen­trale euro­péenne). Il est donc tout à fait nor­mal de pou­voir expri­mer notre désac­cord avec ces poli­tiques non démo­cra­tiques qui appau­vrissent les popu­la­tions en Europe. Au moment où s’ouvre le conseil euro­péen, il est nor­mal d’exi­ger l’ar­rêt de ces poli­tiques et de se réap­pro­prier ces centres de pou­voir.

Nous affir­mons notre sou­tien aux luttes euro­péennes et dans le monde face aux mesures d’aus­té­ri­té.
Notre démo­cra­tie contre leur aus­té­ri­té. Nous ne lâche­rons rien !
Des alter­na­tives existent !

http://foraeuropeanspring.org/dg-ecfin-occupied-press-release