vidéo : évacuation des indignés de la place Flagey à Bruxelles

Violence policière gratuite

Le mou­ve­ment des indi­gnés milite par­tout dans le monde pour une vraie démo­cra­tie et s’op­pose aux mesures d’aus­té­ri­té qui veulent faire payer au peuple la crise du capi­ta­lisme.

Ins­tal­lé à Bruxelles et à Liège depuis main­te­nant deux semaines, le mou­ve­ment subit en ce moment la répres­sion poli­cière dans notre capi­tale.

Ce same­di, une cin­quan­taine de poli­ciers armés et dis­po­sant de chiens ont encer­clé le mou­ve­ment et ont usé de la vio­lence phy­sique envers cer­tains mani­fes­tants. Cette action fai­sait suite à l’é­va­cua­tion par la force du cam­pe­ment d’Ixelles, les auto­ri­tés ayant déci­dé que les indi­gnés pou­vaient res­ter tant que le mou­ve­ment ne s’é­ten­dait pas… Bref, que les citoyens pou­vaient prendre part au mou­ve­ment tant que celui-ci res­tait insi­gni­fiant… Les indi­gnés ont obtem­pé­ré mais, en ver­tu du droit à la libre asso­cia­tion, ils ont mani­fes­té leur volon­té de conti­nuer les assem­blées popu­laires : grandes réunions libres et auto-modé­rées où cha­cun a la parole pour expri­mer ses idées. C’est dans ce cadre que l’a­gres­sion poli­cière a eu lieu.

Nous ne pou­vons pas tolé­rer que des poli­ciers uti­lisent la force phy­sique envers des mani­fes­tants paci­fiques, sim­ple­ment parce que leur mou­ve­ment gran­dit et trouve écho auprès d’autres citoyens. Cette inter­ven­tion et les autres qui les ont pré­cé­dées sont dignes d’une dic­ta­ture où l’op­po­si­tion est répri­mée dès qu’elle devient impor­tante.

Il est de notre devoir de nous mobi­li­ser et de dénon­cer la répres­sion arbi­traire. Une grande mani­fes­ta­tion euro­péenne des indi­gnés est pré­vue le 19 juin dans Bruxelles.

11 juin — “les indi­gnés” marchent vers Fla­gey from Damien Splee­ters on Vimeo.

Same­di 11 juin, les « Indi­gnés » qui campent au carre de Mos­cou à Saint-Gilles orga­nisent une marche de sou­tien pour les cam­peurs de la place Fla­gey à Ixelles qui avaient été expul­sés la veille, à l’ar­ri­vée des mar­cheurs, une assem­blée popu­laires s’or­ga­nise sur la place Fla­gey, elle sera vio­lem­ment répri­mée par la police. Les citoyens soli­daires seront encer­clés, humi­liés et matra­qués… Mal­gré les vio­lences poli­cières, les Indi­gnés sont reve­nus le len­de­main sur la place Fla­gey et ont réus­si à s’or­ga­ni­ser afin de mettre sur pied une assem­blée popu­laire.