L’étincelle de Minneapolis

Le Covid-19 a aggra­vé la situa­tion, révé­lant la scan­da­leuse dis­cri­mi­na­tion

En 1944, l’économiste social-démo­crate sué­dois Gun­nar Myr­dal, qui allait rece­voir le prix Nobel d’é­co­no­mie en 1974, a publié les résul­tats d’une recherche finan­cée par la Fon­da­tion Car­ne­gie sous forme d’un livre de 1.500 pages en deux volumes , inti­tu­lé « Un dilemme amé­ri­cain : le pro­blème noir et la démo­cra­tie moderne » pour démê­ler les racines du soi-disant « pro­blème noir » aux USA.

Sa recherche mon­trait que les Afro-Amé­ri­cains étaient per­çus et trai­tés par les Blancs — à l’ex­cep­tion d’un sec­teur qui ne par­ta­geait pas cette croyance — comme une « race infé­rieure » à qui l’on refu­sait la jouis­sance des droits cen­sés être garan­tis par la Consti­tu­tion. Ain­si, les Afro-Amé­ri­cains étaient struc­tu­rel­le­ment désa­van­ta­gés par rap­port aux Blancs : de faibles reve­nus, un faible niveau d’é­du­ca­tion et un taux de chô­mage plus éle­vé ont construit le tis­su pro­fond d’un cercle vicieux héri­té de la longue his­toire de l’es­cla­vage et dont les ombres sont encore visibles aujourd’­hui. Myr­dal concluait son étude en écri­vant que les USA avaient certes un pro­blème, mais d’une autre cou­leur : le blanc. Une popu­la­tion qui a été insul­tée, agres­sée et dis­cri­mi­née, laquelle, même un siècle après l’a­bo­li­tion de l’es­cla­vage, a dû lut­ter contre la culture de l’es­cla­vage qui a long­temps sur­vé­cu à la fin de cette ins­ti­tu­tion.

Un dilemme amé­ri­cain : le pro­blème noir et la démo­cra­tie moderne

Le rap­port de 2019 du Bureau US de recen­se­ment confirme la vali­di­té de ce diag­nos­tic ancien en mon­trant que si le reve­nu moyen des ménages usa­mé­ri­cains était de 63.179 dol­lars et celui des ménages « blancs » de 70.642 dol­lars, celui des Afro-Amé­ri­cains s’est effon­dré à 41.361 dol­lars et celui des « His­pa­niques » a bais­sé mais stag­né à 51.450 dol­lars. Les Blancs repré­sentent 64 % de la popu­la­tion du pays, mais 30 % de la popu­la­tion car­cé­rale ; les Noirs repré­sentent 33 % des empri­son­nés, alors qu’ils ne sont que 12 % de la popu­la­tion. 72 % des jeunes Blancs qui ter­minent leurs études secon­daires entrent dans un éta­blis­se­ment d’en­sei­gne­ment supé­rieur la même année, contre 44 % des per­sonnes d’o­ri­gine afri­caine. Les révoltes récur­rentes de groupes oppri­més témoignent de l’é­chec des timides mesures adop­tées pour les inté­grer, comme la très dis­cu­tée « dis­cri­mi­na­tion posi­tive ».

La pan­dé­mie de Covid-19 a aggra­vé la situa­tion, révé­lant la scan­da­leuse dis­cri­mi­na­tion qui existe : le taux de mor­ta­li­té glo­bal dû au virus est de 322 par mil­lion de per­sonnes et tombe à 227 pour les Blancs, mais aug­mente for­te­ment chez les Noirs pour atteindre 546 par mil­lion. Et la dépres­sion éco­no­mique que la pan­dé­mie a ampli­fiée de façon expo­nen­tielle a par­mi ses pre­mières vic­times celles d’o­ri­gine afri­caine. Ce sont eux qui sont le plus sou­vent ins­crits à l’as­su­rance chô­mage modeste et tem­po­raire pro­po­sée par le gou­ver­ne­ment fédé­ral. Ils consti­tuent éga­le­ment le groupe eth­nique majo­ri­taire qui est en pre­mière ligne de la lutte contre la pan­dé­mie.

Ce concours de cir­cons­tances explo­sif n’a­vait besoin que d’une étin­celle pour mettre le feu à la prai­rie. Le meurtre de George Floyd par la police de Min­nea­po­lis fil­mé minute par minute et deve­nu viral en quelques ins­tants a four­ni cet ingré­dient aux résul­tats déjà connus. La stu­pi­di­té cri­mi­nelle d’un Trump a une fois de plus révé­lé sa folie par son déni de la véri­té et par l’a­bîme éco­no­mique qui s’est ouverte sous ses pieds cinq mois avant l’é­lec­tion pré­si­den­tielle. Dans un tweet, il a mena­cé les mani­fes­tants par des « balles » si les « émeutes » conti­nuaient, à l’égal des escla­va­gistes du Sud au XIXe siècle. Des signes sans équi­voque d’une fin du cycle, avec la vio­lence déclen­chée, les pillages et les couvre-feux contes­tés dans les grandes villes. Toute quête de « retour à la nor­male » ayant pro­duit une telle bar­ba­rie est une illu­sion mélan­co­lique.