ILS VEULENT SUPPRIMER LA RUE DU CHÉ

Par Alberto Cubero / FB de Alberto Cubero

Tra­duit par ZIN TV

L’ex­trême droite espa­gnole veut faire dis­pa­raître le nom de l’hé­roïque gué­rille­ro Ernes­to Che Gue­va­ra d’une rue de Sara­gosse

L’alliance d’extrême droite (Par­ti Popu­laire, Cui­da­da­nos et Vox) ont approu­vé lors de la der­nière ses­sion plé­nière, le 2 août 2020, une motion deman­dant le retrait du nom du révo­lu­tion­naire « Ché Gue­va­ra » d’une de ses rues dans le quar­tier Actur, à Zara­go­za. “Une rue qui a été nom­mée à la demande des voi­sins il y a plus de 20 ans.

Voi­ci l’intervention cou­ra­geuse d’Alberto Cube­ro Ser­ra­no, adjoint au maire de la ville de Sara­gosse et membre de l’alliance à gauche Izquier­da Uni­da.

 

Mon­sieur Cal­vo, mes­sieurs de l’extrême droite, je vous recom­mande de ces­ser de lire ces auteurs qui déforment l’histoire, tel­le­ment pri­sés par l’extrême droite . (…) Si cette com­mis­sion a lieu, vous en aurez fini avec toutes les rues de Actur. Vous com­men­cez par celle du Ché, puis Sal­va­dor Allende et irez jusqu’à Cla­ra Cam­poa­mor ! (…) Vous êtes des hypo­crites ! Voi­ci donc l’extrême-droite, la droite du PP et Ciu­da­da­nos qui demandent de reti­rer le nom d’une rue, celui de l’héroïque com­man­dant Ché gue­va­ra. Vous êtes des hypo­crites ! Car la rai­son que vous invo­quez est que le Ché a pris les armes. Vous qui pro­vo­quez des guerres tous azi­muts dans le monde tuant des mil­lions d’êtres inno­cents. Vous-vous indi­gnez que le Ché ait pris les armes ?

Vous qui éri­gez des murs en Europe, pro­vo­quant la mort par noyade de mil­liers d’êtres humains inno­cents ! Vous-vous indi­gnez que le Ché ait pris les armes ?

Vous qui avez pro­pa­gé le néo­li­bé­ra­lisme par­tout sur la pla­nète et pro­vo­quez la mort de mil­lions de per­sonnes par la faim et de mala­die curables… vous-vous indi­gnez que le Ché ait pris les armes ?

« Quand le gou­ver­ne­ment viole les droits du peuple, l’in­sur­rec­tion est, pour le peuple et pour chaque por­tion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indis­pen­sable des devoirs » C’est la décla­ra­tion des droits de l’homme et du citoyen de 1793. Cette décla­ra­tion a gui­dé la révo­lu­tion fran­çaise et a été la base des démo­cra­ties par­le­men­taires et libé­rales que vous défen­dez. C’est le droit à la Révo­lu­tion !

La lutte armée du Ché Gue­va­ra et celle des peuples du monde n’est pas un choix par caprice. Ni le Ché, ni les peuples du monde ont choi­si de prendre le che­min des armes, par­mi d’autres choix. La lutte armée et la révo­lu­tion, est le che­min for­cé des peuples, aux­quels l’impérialisme les a condam­nés. Qu’aurait du faire Cuba ? Qu’aurait du faire le Viet­nam ? Qu’aurait du faire la Pales­tine ? Selon vous, que devraient faire les peuples qui sont poin­tés par les fusils de l’impérialisme ? Mou­rir en silence ? Mou­rir de faim, mou­rir des bom­bar­de­ments de l’OTAN ?

Vous, l’extrême-droite espa­gnole, vous essayez de reti­rer de Sara­gosse le nom d’une rue, celui de l’héroïque gué­rille­ro Ché Gue­va­ra. Vous per­dez votre temps. Vous-vous atta­quez à un fan­tôme qui vous hante depuis 60 ans. Vous n’obtiendrez rien car le Ché, c’est beau­coup plus que le nom d’une rue. Le Ché, c’est beau­coup plus que vos peurs celle que vous avez à sa lutte héroïque et à la révo­lu­tion Cubaine. Avec ou sans rue, le Ché conti­nue­ra d’être vivant, avec ou sans parc, il sera vivant. Que cette motion soit approu­vée ou pas, le Ché conti­nue­ra d’être vivant. Chaque fois qu’une per­sonne se rebel­le­ra face à une injus­tice, n’importe où, le Ché conti­nue­ra d’être vivant. Chaque fois que quelqu’un se rebelle contre une injus­tice, le Ché est vivant.  Que vous l’ap­pré­ciez ou non, pour ma part je le dit haut et fort : Vive le Ché et ses lumières ! Car le Ché brille de toutes ses lumières.