19 février 2018

Rassemblement de soutien à Mounir et Jiyed : libérez nos camarades

8h30 Place Poelaert, 1000 Bruxelles

19 février 2018

Conférence-débat : Le boycott universitaire et culturel de l’État d’Israël est-il légitime ?

20h UPJB - 61, rue de la Victoire, 1060 Bruxelles

20 février 2018

Midi de PAC : Accueil des migrant·e·s, quand la solidarité devient un crime

12h PAC Rue Lambert Crickx 5, 1070 Bruxelles

21 février 2018

Où en est-on avec le projet de loi sur les visites domiciliaires

12h30 CNCD. Quai du commerce 9, 1000 Bruxelles

21 février 2018

Présentation du livre : Les tranchées en Afrique 1914 - 1918

18h30 KUUMBA Chaussée de Wavre 78, 1050 Bruxelles

21 février 2018

Pension : débat avec les partis

19h au MOC. Rue Plétinkx 19, 1000 Bruxelles

22 février 2018

Conférence : La question (dé)coloniale en Belgique, le défi d’une génération ?

17h30 Université Saint-Louis. Auditoire 1. Bd du Jardin botanique (...)

22 février 2018

Quelle marge de manœuvre pour un ministre communiste en Belgique ?

18h Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches. Avenue F.D (...)

22 février 2018

Apéro-Expo - Médias citoyens

19h - ARC, 20 rue de l’Association 1000 Bruxelles

22 février 2018

Avant-Première - Jusqu’à la dernière goutte

19h Cinéma vendôme Chaussée de Wavre 18, 1050 Ixelles


Accueil > FR > Articles > Infos

Le corps trouvé est bien celui de Santiago Maldonado

Communiqué de la famille de Santiago Maldonado

Le corps trouvé dans la rivière Chubut est bien celui de Santiago.

L’incertitude à propos de sa destinée est désormais révolue. Le calvaire que notre famille a commencé le jour même où nous avons appris sa disparition ne s’arrêtera pas tant qu’on ai pas obtenu la justice.

Nous ne pouvons dire que très peu sur nos sentiments suite à la confirmation de l’identité de Santiago : cette douleur ne connaît pas de mots.

Les circonstances de la découverte du corps nous génèrent beaucoup de doutes. Nous croyons qu’il est temps d’aller de l’avant avec fermeté dans l’enquête et de laisser le juge Lleral travailler sans pression. Nous avons besoin de savoir ce qui est arrivé à Santiago et qui sont responsables de sa mort. Tous. Non seulement ceux qui lui ont ôté la vie, mais ceux qui, par action ou par omission, ont collaboré au camouflage et nui au processus de recherche.

Nous avions raison de nous plaindre de l’inaction, de l’inefficacité et de la partialité du juge précédent dans le traitement de l’affaire. Nous n’en revenons pas encore de l’inexplicable refus du gouvernement national à la proposition de collaboration des experts de l’ONU, ayant une expérience internationale avérée. Personne ne peut nous sortir de la tête ce qui aurait pu être fait beaucoup plus et beaucoup plus tôt.

Aux médias, aux organisations sociales, des droits de l’homme, aux syndicats, aux personnes qui nous ont accompagnés aux manifestations pour Santiago, nous vous demandons de continuer à défendre la justice, avec plus de force que jamais et en paix. Aux forces politiques, qui font le plus grand effort pour soutenir et garantir toutes les actions qui nous aident à trouver la Vérité et à obtenir la Justice.

La mort de Santiago ne devrait pas faire l’objet de divisions ou de spéculations intéressées. Personne n’a de droits sur la douleur de cette famille, pour laquelle nous demandons le respect.

Pour Santiago, pour nous ...

Buenos Aires, 20 octobre 2017
Source : santiagomaldonado
Traduction : ZIN TV

Plus d’infos :
Vidéo : Où est Santiago Maldonado ?
Argentine : droite autoritaire


Que la douleur se transforme en justice pour Santiago



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP