Combien d’État y‑a t’il dans un iphone ?

Par Iñigo Errejón / Malsalvaje

Tra­duit par ZIN TV

Les grandes révo­lu­tions tech­no­lo­giques sont géné­ra­le­ment le fait d’en­ti­tés publiques, tan­dis que les entre­prises pri­vés, condi­tion­nées par leur refus du risque lié à d’é­ven­tuelles pertes éco­no­miques, ne pro­duisent pas autant d’in­no­va­tions qu’on pour­rait le pen­ser.

Iñi­go Erre­jón était l’un des fon­da­teurs du par­ti poli­tique Pode­mos, en 2014 en Espagne. Aujourd’­hui il s’en est éloi­gné et est deve­nu dépu­té d’une autre force de gauche, Más País. Der­niè­re­ment, une vidéo de lui a été vira­li­sée sur Inter­net. M. Erre­jón y expose le rôle du public dans le déve­lop­pe­ment de l’un des pro­duits les plus pré­cieux du capi­ta­lisme du XXIe siècle : l’i­Phone.

La vidéo en ques­tion, dif­fu­sée par Erre­jón sur son compte Twit­ter, montre un frag­ment de son dis­cours devant la ses­sion plé­nière du Congrès des dépu­tés à Madrid.

Iñi­go Erre­jón : “Cette chose que j’ai ici, et que nous avons tous, parce que le Congrès nous l’a don­née, est un iPhone”, a décla­ré le dépu­té de 36 ans, bran­dis­sant son télé­phone. “Et c’est sou­vent pré­sen­té comme le meilleur exemple d’ ”esprit d’en­tre­prise” : Steve Jobs l’a lan­cé depuis un garage et a pu, grâce à son mérite indi­vi­duel, mener une entre­prise pri­vée dans des condi­tions très dif­fi­ciles.

L’é­co­no­miste lon­do­nienne Maria­na Maz­zu­ca­to a com­men­cé à étu­dier d’où viennent la plu­part des appli­ca­tions et des déve­lop­pe­ments tech­no­lo­giques incor­po­rés dans l’i­Phone. Et il s’a­vère que l’é­cran mul­ti-touches a été déve­lop­pé à l’U­ni­ver­si­té du Dela­ware, avec des fonds publics de la Fon­da­tion natio­nale des sciences.

Même inter­net est un pro­jet qui a com­men­cé avec un finan­ce­ment public du minis­tère de la Défense ; le HTTP, issu du labo­ra­toire euro­péen CERN, à Genève ; le GPS, éga­le­ment déve­lop­pé avec un inves­tis­se­ment public du minis­tère de la Défense ; les bat­te­ries au lithium-ion, avec une recherche publique du minis­tère de l’Éner­gie…

C’est deve­nu une sorte de cli­ché, chaque fois que quel­qu’un dit qu’il défend des idées de redis­tri­bu­tion des richesses et d’un État fort, de dire “Ah, alors vous n’êtes pas un rouge, puisque vous avez un iPhone”.

Quand je vois un iPhone,je me dis que c’est la démons­tra­tion par­faite que la seule pos­si­bi­li­té d’a­voir un déve­lop­pe­ment indus­triel,  c’est avec un État entre­pre­neur qui joue un rôle cen­tral alors que de nom­breuses entre­prises pri­vées qui col­la­borent en pro­fitent.”