Dessine-moi un Musulman !

Par Rudi Barnet / Quiéry à venir

Ten­ta­tive de des­crip­tion d’un musul­man, d’a­près modèle vivant

C’est pas trop com­pli­qué de faire une cari­ca­ture.

De là à ce qu’elle soit bonne…

Par exemple, pour faire celle d’un Chi­nois, il suf­fit de des­si­ner un petit bon­homme avec les yeux bri­dés… sous un cha­peau chi­nois, évi­dem­ment.

Faut pas plus.

Pour faire celle d’un Nazi, c’est simple aus­si. Un bon­homme avec une petite mous­tache, une mèche de che­veux à la Hit­ler et, pour finir, on ajoute une croix gam­mée.

Faut pas plus.

Pour les cari­ca­tures des reli­gieux, c’est pareil.

Pour faire celle d’un Juif, il suf­fit de copier la sil­houette de « Rab­bi Jacob » : cha­peau de feutre noir ou « schtrei­mel » (sorte de roue en four­rure), deux longues tresses et les rou­leaux de la Torah sous le bras.

Faut pas plus.

Pour faire celle d’un Chré­tien, faire un des­sin qui res­semble à « Don Camil­lo », une longue robe noire, un cha­peau rond ou une bar­rette, des ailes dans le dos et une croix à la main.

Faut pas plus

Pour faire celle d’un Musul­man, c’est simple aus­si.

Un petit bon­homme avec les yeux bri­dés (mais un peu moins qu’un Chi­nois), des tongs aux pieds et un paréo colo­ré autour de la taille. On peut y ajou­ter un petit bon­net rond tout noir ou plein de cou­leur.

Faut pas plus.

Je délire ?

Ah ! On n’a jamais vu une cari­ca­ture de Musul­man qui res­sem­blait à ça ?

C’est tou­jours un bar­bu avec une djel­la­ba et un tur­ban ?

Ah, bon ? C’est quand même éton­nant, ça !

Si cari­ca­tu­rer Maho­met avec une djel­la­ba et un tur­ban est « logique » puisque c’est un Arabe né à La Mecque, des­si­ner de la même manière les adeptes de cette reli­gion est plu­tôt anor­mal, trom­peur même !

En effet, les croyants Arabes sont mino­ri­taires… envi­ron 20% (± 340 mil­lions) du total des Musul­mans dans le monde (± 1,7 mil­liard) !

Autre­ment dit, il y a bien plus de Musul­mans en Afrique noire et en d’Asie que dans les pays arabes !

C’est en Indo­né­sie qu’ils sont les plus nom­breux (± 220 mil­lions !) et il est amu­sant de consta­ter qu’il y a plus de Musul­mans au Nigé­ria (± 88 mil­lions) que dans toute l’Afrique du Nord… Algé­rie [± 38 mil­lions), Maroc (± 32 mil­lions), Tuni­sie (± 10 mil­lions) et Libye (± 6 mil­lions) !

Alors, pour­quoi cari­ca­tu­rer les Musul­mans, Isla­mistes ou pas – il y a des mou­ve­ments isla­mistes dans tous les pays musul­mans – en pre­nant exclu­si­ve­ment comme modèle les Arabes avec barbe et djel­la­ba ?

C’est pour le moins illo­gique, non ?

C’est comme si, pour faire la cari­ca­ture d’un Chré­tien, on le coif­fait sys­té­ma­ti­que­ment d’une mitre de pope ortho­doxe ou du cha­peau de paille d’un Amish de l’Ohio, ou si pour des­si­ner un Juif, on pre­nait tou­jours comme modèle un rab­bin Fala­sha d’Ethiopie avec son drôle de tur­ban blanc, ou celui de Bou­kha­ra en Ouz­bé­kis­tan, avec son grand bon­net de four­rure.

On trou­ve­rait ça anor­mal, non ?

Pour­tant c’est ce que font la plu­part des cari­ca­tu­ristes avec les Musul­mans… Ils des­sinent tou­jours des Arabes, jamais d’Indonésiens/Musulmans, avec petit cha­peau et paréo, et jamais non plus d’Indiens/Musulmans (±169 mil­lions) ou Pakistanais/Musulmans (±175 mil­lions), avec cette drôle de culotte bouf­fante appe­lée « Dho­ti » et un grand tur­ban de fakir.

Dites ? Ces cari­ca­tu­ristes qui veulent nous faire croire qu’ils sont seule­ment anti-isla­mistes, ils ne seraient pas plu­tôt un peu anti-arabes ?

Et n’est-ce pas un peu sour­nois de ne cari­ca­tu­rer qu’une mino­ri­té en lais­sant croire que c’est la majo­ri­té ?

Au fond, leurs des­sins ne seraient-ils pas sim­ple­ment un cache-sexe de leur racisme ?