Justice et vérité pour Mawda — Agenda, articles et vidéos

Le pro­cès Maw­da a eu lieu le 23 et 24 novembre 2020 à Mons. L’enjeu de ce pro­cès est la ques­tion de l’impunité des vio­lences com­mises par les poli­ciers.

MISE A JOUR, APRÈS LE PROCÈS :

Après les deux jour­nées du pro­cès de l’affaire MAWDA au tri­bu­nal de Mons, la pro­cu­reure géné­rale requiert un an avec sur­sis à l’encontre du poli­cier qui a tiré et tué Maw­da, 10 ans d’emprisonnement pour le chauf­feur pré­su­mé et 7 ans pour le pas­seur. L’audience repren­dra ce 10 décembre avec les plai­doi­ries des avo­cats du chauf­feur et du pas­seur, déte­nus et pour­sui­vis pour entrave méchante à la cir­cu­la­tion, avec la cir­cons­tance aggra­vante de meurtre, et de rébel­lion armée.

Que rete­nir de ces deux jours d’audience ?
Il est recon­nu que l’enquête “n’a pas été exem­plaire” et que le poli­cier res­pon­sable du crime a com­mis de nom­breuses fautes. La mort de Maw­da serait donc due aux com­por­te­ments de quelques indi­vi­dus, un poli­cier incom­pé­tent et des pas­seurs. Pas de ques­tion de res­pon­sa­bi­li­té poli­tique donc.

Pas ques­tion de pour­suivre les nom­breux men­songes poli­ciers et les ten­ta­tives de dis­si­mu­la­tion des faits (pour­tant objec­ti­vés par le dos­sier judi­ciaire). Pas de ques­tion de res­pon­sa­bi­li­té de l’Etat belge et des poli­tiques répres­sives envers les per­sonnes migrantes qui ont mené à la mort de Maw­da et de tant d’autres.

Ces conclu­sions sont inac­cep­tables et ce pro­cès et le silence assour­dis­sant de la part de nos élu.e.s ( à quand une com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire ?) sont une honte pour démo­cra­tie. Le com­bat pour jus­tice soit ren­due à Maw­da et sa famille n’est donc pas ter­mi­né…

Ren­dez-vous sur les réseaux sociaux pour être tenu au cou­rant des actions de mobi­li­sa­tions qui seront mises en place.

 

 

Dans la nuit du jeu­di 17 au ven­dre­di 18 mai 2018, Maw­da, 2 ans, meurt sous les tirs de poli­ciers dans le cadre des opé­ra­tions Médu­sa de traques aux migrants. Après 2 ans d’enquêtes ponc­tuées de ten­ta­tives d’étouffement des faits (voir la contre-enquête menée par le jour­na­liste Michel Bouf­fioux), le pro­cès en cor­rec­tion­nel du poli­cier res­pon­sable du tir et des deux pré­su­més « pas­seurs » débu­te­ra ce lun­di 23 novembre 2020. Mal­heu­reu­se­ment, ce pro­cès n’a­bor­de­ra qu’une par­tie des faits : les cir­cons­tances du tir mor­tel d’un poli­cier, les cir­cons­tances de la course-pour­suite… Or, incri­mi­ner le seul poli­cier ou foca­li­ser l’attention sur les seuls « pas­seurs » sont des manières d’éviter de mettre en cause les res­pon­sa­bi­li­tés poli­tiques mul­tiples de ceux qui orga­nisent les chasses aux migrants.

Le meurtre de Maw­da n’est pas un cas iso­lé. Il s’agit de tech­niques d’interventions, des formes de déshu­ma­ni­sa­tion des migrants à carac­tère raciste. A chaque fois, les avo­cats, jour­na­listes, familles, acti­vistes ont affaire à des nœuds de men­songes, de non-dits, d’instructions bâclées, etc. L’af­faire Maw­da ren­voie à tout ce que se per­met la police sur les corps qua­li­fiés d’é­tran­gers (Adil, Meh­di pour lequel la chambre du conseil a pro­non­cé le un non-lieu, Lamine Ban­gou­ra étouf­fé par 8 poli­ciers qui ont béné­fi­cié en pre­mière ins­tance d’un non-lieu, etc.) : tech­niques uti­li­sées, opé­ra­tions prio­ri­taires, dis­pa­ri­tions d’i­mages et de preuves met­tant en cause la police, ins­truc­tions bâclées, coa­li­tion de fonc­tion­naires, etc.

A par­tir d’aujourd’hui, une série d’événements est orga­ni­sée afin de nous per­mettre de mieux com­prendre les enjeux de ce pro­cès et de nous mobi­li­ser contre les vio­lences poli­cières et l’impunité judi­ciaire.

AGENDA :

Mercredi 18/11 :

  • Emis­sion en ligne : Maw­da, qui est cou­pable ?

Emis­sion en ligne : Maw­da, qui est cou­pable ?


Jeudi 19/11 :

  • Débat en ligne : Est-il pos­sible de réfor­mer la police ?

Débat en ligne : Est-il pos­sible de réfor­mer la police ?


Vendredi 20/11 :

  • Jus­tice pour Maw­da : “Chasse aux migrants, men­songes d’Etat”

Jus­tice pour Maw­da : « Chasse aux migrants, men­songes d’Etat »


Samedi 21/11 :

  • Ate­lier autour de la repré­sen­ta­tion média­tique des vio­lences poli­cières

Jus­tice pour Maw­da – ate­lier autour de la repré­sen­ta­tion média­tique des vio­lences poli­cières

  • Débat en ligne : Jus­tice pour Maw­da : “Vio­lences poli­cières, impu­ni­té judi­ciaire”

Jus­tice pour Maw­da : « Vio­lences poli­cières, impu­ni­té judi­ciaire »


Lundi 23 et Mardi 24 novembre : Le procès

Plu­sieurs évè­ne­ments par­tout en Bel­gique sont orga­ni­sés pour rap­pe­ler que ce sont des pro­blèmes struc­tu­rels qui créent un contexte dans lequel ce drame a été pos­sible.

Plus d’in­fo sur JUSTICE4MAWDA : https://www.facebook.com/JusticeMawda

 


Article :

Inter­view avec Mar­tin Van­der Elst du Comi­té Maw­da


VIDEOS :

Quelques vidéos qui mettent en pers­pec­tive l’af­faire Maw­da

Inter­pel­la­tions citoyennes contre les vio­lences poli­cières

Pour un rien

Maw­da, où en est l’enquête ?

Jus­tice pour Meh­di

Ils ont tué une femme, pas son com­bat !

Rafles au parc Maxi­mi­lien à Bruxelles